En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblés en fonction de vos centres d'intérêts. En savoir plus

Histoire

Depuis 1984, Fréjus accueille au mois d’octobre le Roc d'Azur, la plus grande manifestation mondiale de V.T.T. Des milliers de passionnés se donnent ainsi rendez-vous chaque année pour ce grand rassemblement sportif. Présentation de cet événement hors du commun, devenu en peu plus de 20 ans, l'épreuve reine du vélo tout terrain. 1984 : à une époque où personne ne parle encore de VTT, sept coureurs emmenés par Stéphane Hauvette, le futur président de la commission nationale de VTT à la FFC, décident de se défier en mountain-bike. Personne ne se doutait alors qu’ils donnaient le coup d’envoi d’une des plus belles épreuves de V.T.T.

Ils sont désormais plus de 20 000 participants, amateurs et professionnels de tous âges, à s’aligner aux départs des différentes courses proposées. Le succès du Roc d’Azur réside essentiellement dans le choix et la variété des tracés des épreuves. Les parcours diversifiés et magnifiques font de ce rendez-vous annuel la plus belle épreuve de V.T.T réunissant à la fois les meilleurs spécialistes mondiaux de la discipline et les amateurs de nature et de vélo tout terrain.

Fréjus, Roquebrune-sur-Argens et Sainte Maxime vivront encore cette année au rythme du Roc d’Azur. Pendant cinq jours, de nombreuses animations seront proposées sur les différents sites de la base nature de Fréjus, (shows et contests BMX sur rampes avec sauts de bosses et figures, Dirt, etc). Sans oublier les diverses initiations gratuites, au trial par exemple.

Le Roc d’Azur est donc devenu au fil des années la grand-messe du VTT. Il s’est transformé en un lien incontournable pour tous les amoureux de du sport et de la nature âgés de 4 à 99 ans. Alors n’hésitez pas cette année à venir partager votre passion et tenter vous aussi votre chance !

EditionVainqueur Roc d'Azur HommesVainqueur Roc d'Azur Femmes
2016 Jordan Sarrou (FRA) Annika Langvad (DAN)
2015 Victor Koretzky (FRA) Julie Bresset (FRA)
2014 Jordan Sarrou (FRA) Margot Moschetti (FRA)
2013 Miguel Martinez (FRA) Elisabeth Osl (AUT)
2012 Stéphane Tempier (FRA) Anna Szafraniec (POL)
2011 Moriz Milatz (ALL) Maja Wloszczowska (POL)
2010 Alban Lakata (AUT) Maja Wloszczowska (POL)
2009 Roel Paulissen (BEL) Aleksandra Dawidowicz (POL)
2008 Roel Paulissen (BEL) Elisabeth Osl (AUT)
2007 Jean-Christophe Peraud (FRA) Henzi Petra (SUI)
2006 Christoph Sauser (SUI) Alison Sydor (CAN)
2005 Christoph Sauser (SUI) Maryline Salvetat (FRA)
2004 Miguel Martinez (FRA) Alison Sydor (CAN)
2003 Jean-Christophe Peraud (FRA) Alison Sydor (CAN)
2002 Peter Pouly (FRA) Laurence Leboucher (FRA)
2001 Thomas Dietsch (FRA) Laurence Leboucher (FRA)
2000 Thomas Dietsch (FRA) Chantal Daucourt (SUI)
1999 Christophe Dupouey (FRA) Laurence Leboucher (FRA)
1998 Christophe Dupouey (FRA) Laurence Leboucher (FRA)
1997 Miguel Martinez (FRA) Gunn Rita Dahle (NOR)
1996 Christophe Manin (FRA) Gunn Rita Dahle (NOR)
1995 Bart Brentjens (HOL) Sophie Eglin (FRA)
1994 Jean-Christophe Savignoni (FRA) Sophie Eglin (FRA)
1993 Bruno Lebras (FRA) Sylvia Furst (SUI)
1992 Tim Gould (GBR) Eva Orvosova (SLQ)
1991 Tim Gould (GBR) Eva Orvosova (SLQ)
1990 Bruno Lebras (FRA) Sylvia Furst (SUI)
1989 Olaf Candau (FRA) Nathalie Ségura (FRA)
1988 Patrice Thévenard (FRA)
1987 Eric Chanton (FRA)
1986 Jean-Pierre Morel (FRA)
1985 Alain Dallenbach
1984 Larbi Midoune

L'Histoire du Roc d'Azur

L'histoire du Roc d'Azur se confond avec celle du VTT en France. On situe sa conception en 1983, alors que les premiers vélos à gros boudins et trois plateaux, appelés alors " moutain-bikes ", sont rapportés du Canada par Stéphane Hauvette avec l'aide de Peugeot et la participation de Gary Fisher. Cette année-là est organisée la première compétition sous forme de démonstration à la Plagne.
De cette première expérience visionnaire naît le besoin d'une structure pour réglementer et faire la promotion de ce nouveau sport. Stéphane Hauvette fonde et devient le président de l'Association Française de Mountain-Bike (AFMB).

Dès l'année suivante, Stéphane Hauvette encore, décidait de créer une compétition de vélo tout terrain ouverte aux mountain-bikes, cyclo-cross, bi-cross et prototypes de tout genre. La formule : une course en ligne longue distance sur un circuit exceptionnel de près de 60 km entre Ramatuelle et St Tropez : Le Roc d'Azur.
Sept concurrents se pressaient sur la ligne : Raymond Creuset (patron de Mecacycle), Alain Kuligovski (créateur de Bicross magazine), Aniel, Pourpre, deux journalistes Hennet et Tribhout, et Larbi Midoune (cyclo-crossman et tout premier vainqueur). Personne n'aurait alors pu imaginer que le " Roc " deviendrait en une décennie la plus grande manifestation de VTT au monde.

C'est qu'il y avait déjà de la magie dans cette idée. D'abord c'était la première fois que de vrais mountain-bikes apparaissaient en France et c'était quasiment leur toute première épreuve : Le "Roc" était né avec le "Vélo Tout Terrain". Il y avait l'enthousiasme et la passion des découvreurs et des inventeurs. Il y avait un site enchanteur, baigné de mer et de soleil. Il y avait un long parcours de rêve, à une époque où tous les circuits restaient encore à découvrir. Il y avait tout simplement l'idée de faire du vélo autrement, plus en contact avec la nature, et de faire partager cette passion avec le plus grand nombre.

C'est aussi l'année où les constructeurs français se lancent dans l'aventure. Peugeot propose le VTT1, MBK le Tracker, Raleigh le Maverick. Cadre en acier, triple plateau pour 18 vitesses, guidon en corne de vache, les premiers modèles pèsent entre 17 et 20 kg.

En 1985, l'AFMB développe la discipline dans l'hexagone, et les compétitions (Roc d'azur, Paris-Deauville, les 24 heures d'Auvergne, Chalmazel-Montbrison…) commencent à réunir de plus en plus d'adeptes : le deuxième Roc d'Azur rassemble 30 participants puis en 1986, l’épreuve passe à 120 concurrents. La cassette à 6 pignons fait son apparition, les couleurs fluos sont très à la mode à cette époque et le mountain-bike n'échappe pas à la règle, les tenues étant en général assez "fun".

1987 : Le numéro 1 de VTT magazine est dans les kiosques, la première revue française entièrement consacrée au mountain-bike. Le premier salon entièrement dédié au cycle au parc floral de Vincennes est dominé par le vélo de montagne.

Tandis que les premiers championnats de France ont lieu en forêt de Montmorency dans le Val d'Oise. Georges Edwards évangélise les premiers passionnés avec " le dogme du VTT moderne " en jetant les bases du cross-country (la " Be Green "), de la descente, des rallyes et du trial.

Le "mountain bike" est reconnu par le Fédération Française de Cyclisme en 1988. L'AFMB devient la Commission Nationale du VTT et Stéphane Hauvette en prend la présidence.
A cette époque naît la Transvésubienne, fabuleux parcours de 72 km entre une station des Alpes du sud et Nice.
En 1989 : le "mountain-bike" est mis en avant chez les revendeurs et les loueurs. Le vélo de montagne s'adresse à un public plus large (40000 unités vendues), il devient le Vélo Tout Terrain plus communément appelé VTT. Shimano sort ses premières pédales automatiques et le succès de la potence suspendue Flexstem est en passe d'être remplacé par la première fourche suspendue : La Rock Shox RS1. Vélo Vert est le premier magazine mensuel de VTT. Olaf Candeau et Nathalie Segura gagnent le Roc dans leur catégorie, tandis que la barre des 1000 concurrents est franchie.

En 1990, les premiers championnats du monde de VTT cross-country et descente se déroulent à Durango au Colorado. Grip Shift développe ses poignées tournantes tandis que Shimano propose le SIS (Speed Indexed System). Les premières suspensions arrières apparaissent chez Proflex et Cannondale.
1,5 millions de VTT sont vendus en France en 1991. Shimano rajoute encore un pignon, soit 3x7 vitesses.
70 marques différentes de VTT se disputent le marché français dont les ventes ne cessent d'augmenter. 70% des vélos vendus en France en 1992 sont des VTT : le phénomène de mode devient phénomène tout court. Shimano impose sa technologie avec le groupe XTR et un huitième pignon. Et plus de 2000 concurrents participent au Roc.
En 1993, le championnat du monde à Métabief est un succès public colossal et reste toujours une référence aujourd'hui. Le Comité Olympique choisit d'intégrer le cross-country dans les nouvelles disciplines olympiques à Atlanta.

La FFC et ISL France rachètent l'événement en 1994 et reprennent son organisation. Le Roc d'Azur devient à cette occasion la finale de la coupe de France et regroupe plus de 4000 coureurs. La Poste devient le plus gros partenaire du VTT auprès de la FFC en 1995. Shimano sort les freins V-brakes. C’est aussi le premier Tour VTT et la première Mégavalanche à l'Alpe d'Huez.
Le site originel de Ramatuelle atteint sa limite de taille, un autre site est envisagé pour l'événement.
1996 : le VTT cross-country apparaît pour la première fois aux Jeux Olympiques à Atlanta. Le hollandais Bart Brentjens, vainqueur du Roc en 95, devient le premier champion olympique tandis que Miguel Martinez est troisième. L'italienne Paola Pezzo est sacrée chez les féminines. Déménagé à la hâte sur Cogolin, un site de transition à oublier, le Roc passe la barre des 6000 concurrents.

En 1997 le phénomène VTT prend de l'ampleur. Il devient un vrai business avec les avantages et les inconvénients associés. Le VTT est ainsi mieux médiatisé et reconnu par tous mais les dérives gagnent aussi notre sport. Le dopage fait son apparition en même temps que sa médiatisation et n'épargne pas le VTT.
L'épreuve déménage pour de bon sur Fréjus dans le Var, un site idéal à la dimension de l'événement qui rassemble désormais 8.500 vététistes et un salon du VTT qui deviendra vite incontournable. Miguel Martinez gagne chez les Hommes. Enfin en 1998, le Roc d'Azur réunit plus de 10500 participants pour devenir le plus grand rassemblement VTT au monde. La France s'offre 8 titres mondiaux sur les 9 décernés. Point de vue technique, les freins à disque apparaissent en cross-country, tandis que Shimano continue à rajouter des pignons avec la transmission 3x9.

Les épreuves de masse ont désormais le vent en poupe. Et c'est bien là l'avenir du VTT au regard de la désaffection des médias devant un niveau Français plus fort que jamais, et ce toutes disciplines confondues. Si la fréquentation explose littéralement en 1999 avec 12900 engagés, cela ne va pas sans quelques inconvénients : trop de monde sur 2 jours, des courses qui se chevauchent (au propre comme au figuré !), des bouchons à l'entrée des singletracks, etc. Les conditions météo ont beau une fois encore être idéales, certains repartent un peu déçus.

Pour la 17ème édition, le choix difficile est donc fait d'étendre l'événement au vendredi (en plus des Générations Roc du mercredi) afin de répartir plus judicieusement les catégories de courses et randos, les vagues de départ sont plus espacées et aucune course, ou presque, ne vient croiser la précédente. Le progrès est bien réel, même si de rares bouchons inévitables demeurent aux premiers étranglements.
Les déluges de pluie de la semaine précédente en ont refroidi plus d'un. Ainsi malgré un soleil radieux, ils ne seront que 11.138 vététistes de 23 nations différentes à goûter à la magie du Roc, cette grande fête du VTT qui regroupe tous les passionnés et rassemble les curieux.

De plus en plus, le Roc séduit toutes les générations mais aussi beaucoup de pays. Des plus petits aux plus âgés, des Français aux Australiens, chacun trouve la course qui lui convient, dans un cadre exceptionnel !


Mais le Roc d’Azur, ce ne sont pas seulement des courses et des randonnées. Il y a aussi de nombreux spectacles. Toutes les animations mises en place chaque année assure l’ambiance sur le site du Roc d’Azur. Des shows de BMX, de Dirt, etc, mettent le feu aux spectateurs présents à Fréjus pendant tout l’événement. Ainsi par la grâce d'une situation exceptionnelle et d'un parcours qui ne l'est pas moins, d'un plateau où les meilleurs mondiaux se mêlent à la masse, d'animations spectaculaires, d'un salon incontournable, d'une médiatisation indispensable, d'une gestion rigoureuse, et surtout de la même passion essentielle entretenue par toutes les personnes qui composent l'organisation, le Roc d'Azur reste LA manifestation de VTT planétaire qu'il faut connaître au moins une fois dans sa vie !

L’année 2013, qui aura vu le Roc d’Azur fêter sa 30ème édition, aura rassemblé plus de 19 700 participants (un record !), 300 exposants et 150 000 visiteurs sur les 5 jours de l’événement ! Cross-country, descente, enduroc, ruelles… tous les formats sont présents. Le triathlon nature fait même son apparition en 2012 et rencontre un grand succès.
En 2014, le Roc d’Azur fête donc ses 30 ans ! Une formidable longévité due à la capacité d’adaptation et à l’innovation qui ont toujours fait la force de cet événement hors norme !

En 2015, un nouveau record est atteint avec 20 365 participants !